La Datcha est ouverte à l’organisation d’événements privés toute l’année ! Il reste des dates possibles en avril, mai et juin. Nous sommes à l’écoute sur histoiresurbaines@gmail.com ou au 021 311 51 94 Pour suivre la programmation de la Datcha, vous pouvez vous abonner à notre newsletter, tout en bas de cette page.

Mercredi 17 avril, 18h30 (ouverture des portes à 18h – entrée libre) : vernissage du podcast VIEILLE PEAU de Charlotte Dumartheray, produit par Reportage.ch. Ecoute du premier épisode « ça ne tient qu’à un cheveu (d’être vieux) » et discussion

Jeudi 18 avril, 20h30 (entrée libre) : concert de PATRICK KABRE – entre Keziah Jones, Fela Kuti et Bombino, il mène le combat rock de la nouvelle Afrique – organisé avec On The Vibe

Jeudi 25 avril, dès 20h30 (entrée libre) : FESTIVAL BDFIL à la Datcha avec une soirée DRAW&DRINK – session de dessin participative avec un thème proposé. Viens avec ta trousse et nous fournissons le papier !

Vendredi 26 avril, 22h (ouverture des portes à 21h, entrée à prix libre) : FESTIVAL BDFIL à la Datcha avec le concert dessiné inédit de BRECHT EVENS et WLADIMIR ANSELME ! Explosion de couleurs, de grâces et d’extases !

Jeudi 2 mai, dès 20h (entrée libre) : vernissage du livre ALCHIMIE DE LA DOULEUR de Manon Stutz aux éditions Torticolis et Frères

Semaine du 20 au 26 mai (entrée libre) : exposition OÙ EST LA RIVIÈRE ? Récits autour de la rivière du Flon imaginés par le collectif Affluent – discussions et balades sont au rendez-vous

fleche-vers-le-haut


Mercredi 17 avril, 18h30 (ouverture des portes à 18h – entrée libre) : vernissage du podcast VIEILLE PEAU de Charlotte Dumartheray, produit par Reportage.ch.

Ecoute du premier épisode « ça ne tient qu’à un cheveu (d’être vieux) » et discussion

fleche-vers-le-haut


Jeudi 18 avril, 20h30 (entrée libre) : concert de PATRICK KABRE – entre Keziah Jones, Fela Kuti et Bombino, il mène le combat rock de la nouvelle Afrique – organisé avec On The Vibe

«Ka» signifie en langue moré «ici» et «se réunir». C’est le nom de la nouvelle création de Patrick Kabré qui s’interroge sur la question du vivre-ensemble dans une région comme le Sahel en proie à une période très troublée depuis plusieurs années. Intégrant des projections filmées au Burkina Faso, des samples, ce projet défend une vision engagée de l’art, un combat en faveur de l’intégration des réfugiés, de la tolérance et contre l’extrémisme. Entre Keziah Jones, Fela Kuti et Bombino, Patrick Kabré mène le combat rock de la nouvelle Afrique.

La formule duo est composée de Patrick Kabré (guitare-voix) et Robbins Azzonoudo (batterie, samples).

fleche-vers-le-haut


Jeudi 25 avril, dès 20h30 (entrée libre) : FESTIVAL BDFIL à la Datcha avec une soirée DRAW&DRINK – session de dessin participative avec un thème proposé. Viens avec ta trousse et nous fournissons le papier !

fleche-vers-le-haut


Vendredi 26 avril, 22h (ouverture des portes à 21h, entrée à prix libre) : FESTIVAL BDFIL à la Datcha avec le concert dessiné inédit de BRECHT EVENS et WLADIMIR ANSELME ! Explosion de couleurs, de grâces et d’extases !

Après l’aventure des Cromosaures dans l’espace, space-opéra déjanté et virtuose, Brecht Evens et son compère Wladmir Anselme se retrouvent à la Datcha pour BDFIL. Grâce, folie, talent et humour caractérisent les deux amis de longue date, dont la complicité promet de faire des étincelles.

Ce spectacle promet une explosion de couleurs, de grâces et d’extases où la voix de Wladimir Anselme accompagnera les dessins plein de vie de l’artiste belge.

Artiste protéiforme mais avant tout songwriter impétueux et délicat, Wladimir Anselme gravite dans le paysage musical en franc-tireur, en tête brûlée, en doux excessif ! Il nous délivre ses romances sauvages, à la mélancolie frondeuse et à la grâce désarmée, aux mélodies superbes, des carnavals glamoureux, des bribes de polars extatiques… toute la bande sonore d’une épopée dérisoire et fantastique. En écoute ici.

fleche-vers-le-haut


Jeudi 2 mai, dès 20h (entrée libre) : vernissage du livre ALCHIMIE DE LA DOULEUR de Manon Stutz aux éditions Torticolis et Frères

J’aurais aimé ne pas te dire au revoir, ne pas laisser cette maison dans laquelle j’avais grandi pendant plus de vingt ans à des inconnus, quitter un quartier auquel je m’étais attaché, voir maman seule, voir V. et A. sans père, me voir sans toi, constater que les fêtes usuelles réservent une chaise vide, que la nouvelle année en est une de plus qu’on n’a pas pu partager avec toi, que tous les visages que je vais croiser pendant le restant de mes jours ne seront jamais le tien, que cet homme qui fait du vélo au bord de la route ne sera plus jamais toi.

Manon Stutz est née en 1995 à Lausanne, en Suisse. Réalisatrice de plusieurs courts-métrages (Tears come from above est récompensé au Nikon Film Festival en 2023), écrivaine (Les Étoiles Bohèmes est salué par la critique en 2021), elle doit raconter. Raconter les problèmes sociétaux, les inégalités sociales, la sexualité. Et le suicide de son père.

fleche-vers-le-haut


Semaine du 20 au 26 mai (entrée libre) : Exposition OÙ EST LA RIVIÈRE ? Récits autour de la rivière du Flon imaginés par le collectif Affluent – discussions et balades sont au rendez-vous

Programme complet disponible ici

Cette exposition a pour objectif de faire connaître l’existence de cette rivière cachée aux
Lausannois·es, de rendre accessible au grand public des sujets d’environnement et d’urbanisme,
mais surtout, de dévoiler un ambitieux projet théorique d’urbanisme et de paysage de
reconstruction à ciel ouvert de la rivière du Flon.
En effet, cette « utopie réaliste » sera le sujet principal de l’exposition. Après un long travail de
recherche qui trouve ses origines à l’EPFL dès 2020, nous démontrons que nous pouvons
aujourd’hui reconstruire la rivière du Flon sans creuser profondément ni démolir de bâtiments
existants. Grâce à un lac de rétention en amont, nous avons imaginé une rivière nouvelle qui
s’écoule au cœur de la ville.
Ce nouveau Flon serait construit en surface et deviendrait la colonne vertébrale de fraîcheur et de
continuité piétonne publique à travers la ville, s’étendant depuis sa source dans la forêt du Jorat
jusqu’au lac Léman. Ce projet offre une perspective réjouissante et souhaitable, dans un contexte
climatique et mondial inquiétant, et est une base pour imaginer le futur de nos villes.

fleche-vers-le-haut