Programmation

cropped-logo_noir.jpg

bouton fb

Crédit photo : Diana Baccini Photographe


Vous souhaitez organiser un événement à la Datcha ? C’est possible ! Un mail : histoiresurbaines(at)gmail.com


La Datcha vient d’ouvrir Les Bouquinistes, bibliothèque de quartier avec livres et vinyles, tout proche de Beaulieu. C’est le nouveau projet de l’association qui s’occupe de la Datcha. Le site : les-bouquinistes.ch

Ce projet a été retenu par le Budget Participatif organisé par la ville de Lausanne. Pour le soutenir, il faut voter et c’est maintenant : soutenir les Bouquinistes ! 


vendredi 20 septembre : DANIEL DORSCH alias MISTER π – live elektronik & sounds en partenariat avec le Théâtre Vidy-Lausanne

samedi 21 septembre : la Datcha est exceptionnellement fermée

jeudi 26 septembre : INSTANT PICTURO-MUSICAL par DIDIER GUEX et DIEGO FERNANDEZ

samedi 5 octobre : FREEPPLES – into the Groove of the 70s and 80s

jeudi 10 octobre : LE CABARET BARRÉ de MARCO MOUSTACHE – poésie, spoken word, slam

vendredi 1er novembre : FESTIVAL JAZZONZE+ avec MANUEL TROLLER SOLO

samedi 2 novembre : FESTIVAL JAZZONZE+ avec CÉDRIC BLASER SOLO

jeudi 7 novembre : XANDRE et ARRIÈRE-COUR – chansons lausannoises

vendredi 8 novembre : MATHIEU BOOGAERTS – chansons d’ici et d’ailleurs

jeudi 14 novembre : LE CABARET BARRÉ de MARCO MOUSTACHE

samedi 23 novembre : LONESOME FRENCH COWBOY AND THE ONE – electro rock à belle voix

jeudi 28 novembre : PONY DEL SOL et ORLANDO – chansons sauvages et harpe soyeuse

vendredi 29 novembre : HVNGRY par Valerie Reding

samedi 30 novembre : FESTIVAL IMPETUS

jeudi 12 décembre : LE CABARET BARRÉ de MARCO MOUSTACHE


vidy

vendredi 20 septembre, 22h30 (entrée libre) : DANIEL DORSCH alias MISTER π – live elektronik & sounds en partenariat avec le Théâtre Vidy-Lausanne

Co-compositeur de la musique de David Marton/Road Opera ▼ Narcisse et Echo, Daniel Dorsch alias Mister π se produira en concert dans la maison dorée en partenariat avec le Théâtre Vidy-Lausanne. Du Kraftwerk dansant !

fleche-vers-le-haut

dd

jeudi 26 septembre, 20h30 (entrée libre et chapeau) : INSTANT PICTURO-MUSICAL par DIDIER GUEX et DIEGO FERNANDEZ

Puisse-t-il survivre un héritage à ces paysages qui n’existent pas ? Ce thème est abordé depuis quelques années par Diego Fernandez (musique) et Didier Guex (peinture) lors de leurs précédentes performances (et dont ce sera la troisième à la Datcha). Alors… Le monde marche-t-il sur la tête ? De toute évidence selon les deux complices. Ils en discutent. Au bistrot le plus souvent. Parfois empreints d’une révolte qu’ils jugent saine. Justifiée. Ils causent de ce gouffre à pensée unique que voudrait nous imposer la consommation du « tout media ». Vivons-nous une période pré-apocalyptique ? Et que signifie ce mot anxiogène qui se répand jusqu’aux sérénités les plus assises ?

fleche-vers-le-haut


Freepples

samedi 5 octobre, dès 20h (entrée libre) : FREEPPLES – into the Groove of the 70s and 80s  bouton fb

La Datcha sera consacrée au Boogie Wonderland, c’est parti pour la danse.

fleche-vers-le-haut


le cabaret barré

jeudi 10 octobre, dès 19h30 pile (entrée libre) : LE CABARET BARRÉ de MARCO MOUSTACHE  bouton fb

19h30 pile !
Célia, véritable globe-trotteuse de la poésie, vous propose un spectacle interactif ou chaque mot compte et se déguste. Chaque thème a ses poèmes, chaque poème a son thème et de majuscule en virgule, de virgule en point d’exclamation elle donne au monde un morceau de son cœur.

21h
« Autopsie d’un poil rebelle » le spectacle musical féministe et déjanté de Marco Moustache.
Bienvenue dans un monde où les femmes sont obligées par le Code de la Féminité de porter la moustache.
Ce matin, dans une gare, la police arrête Liliane B. soupçonnée d’avoir épilé un poil de sa moustache. Elle nie toute responsabilité et affirme que la chute de son poil de moustache est la conséquence d’un choc.
Ce soir, en blouse blanche, dossier d’autopsie et pince à épiler en mains Marco réalise l’autopsie. Liliane est-elle une dangereuse maniaque de la pince ? Un poil peut-il être épris de liberté ?
Les chansons apparaissent au fur et à mesure de cette autopsie aussi déjantée qu’engagée.
Seule en scène, Marco Moustache chante, phrase, rappe, déclame, joue du piano, enregistre des boucles de voix, manie la pince à épiler aussi bien que les mots. Toujours rebondissant sur les réactions du public c’est une rencontre poétique et farfelue entre la musique et le théâtre qu’elle propose avec simplicité. Plein de bienveillance et d’auto-dérision ce concert-spectacle est un pamphlet féministe qui n’a pas peur d’être drôle

fleche-vers-le-haut