Programmation

cropped-logo_noir.jpg

Vous souhaitez organiser un événement à la Datcha ? C’est possible, un mail : histoiresurbaines(at)gmail.com

bouton fb


mercredi 23 mai : NUIT DE LA LECTURE – lectures, slam, film

jeudi 24 mai : WOODEN BEAVER (fr) – psyche folk / STAIN OF LIGHT (ch) – folk

vendredi 25 mai : improvisation par la LIG (Ligue d’Improvisation de la Galicienne)

samedi 26 mai : festival PREMICES – 2ème édition du festival de musique émergente

jeudi 31 mai : HOUSE DANCE avec Simple & Sans Prétention et House Blend Collective + projection du documentaire « Come As Your Are »

jeudi 31 mai à Forêt 11 : vernissage de l’exposition EN ATTENDANT L’IMPRÉVU de Donia Jornod

jeudi 7 juin : vernissage – performance poétique de TIMBA BEMA

vendredi 8 juin : IAROSS (fr) – chanson francophone extatique

samedi 9 juin : DNS x CLUB HALIEUTIQUEMATTHIEU STADELMANN – House – Disco – Funk – Soul – Techno

vendredi 15 juin : DAVID LAFORE (fr) – chanson pop dans la lignée de Philippe Katerine, mais en beaucoup mieux


Nuit de la lecture

mercredi 23 mai, de 18h30 à 23h (entrée libre) : NUIT DE LA LECTURE

Durant toute l’année, la Nuit de la lecture propose un accès gratuit aux livres grâce à des cabines téléphoniques transformées en boites à livres. Une fois par année, depuis 5 ans, elle organise également un festival de lecture à haute voix, non élitiste et participative, afin de donner ou de raviver le goût de la lecture.
Cette année, la Nuit de la lecture de Lausanne s’inscrit dans le programme de la première Journée suisse de la lecture à voix haute, dont elle est partenaire.  bouton fb

Au programme :
18h30 : ouverture des portes
19h : « Contes d’ailleurs N° 2 » – inauguration et lecture d’extraits par Carine Delfini
19h30 : « Contes journalistiques » – spectacle de slam par L’Indomptable
20h30 : « Le Rêve d’un Homme ridicule »- lecture théâtralisée sur un texte de Fiodor Dostoïevski, interprété par Alain Maillard
22h : « Le Voyage vers la Nuit » – projection de film, mise en sons et en images d’extraits du livre Le Chemin vers la Nuit de John Hull

fleche-vers-le-haut

Wooden Beaver

jeudi 24 mai : WOODEN BEAVER (fr) – psyche folk / STAIN OF LIGHT (ch) – folk

Wooden Beaver : Né dans le creux d’un chêne presque centenaire, Wooden Beaver puise son inspiration jusque dans ses racines les plus enfouies. A la rencontre de la féerie sombre de Jim Jarmush et de l’exotisme d’Angus Stone, ce que l’on découvre sous l’écorce est un subtil mélange entre textes oniriques et folk psychédélique. Accompagné de cuivres chaleureux, la voix suave de Samuel s’accorde parfaitement aux guitares réverbérées et aux rythmiques enivrantes.  bouton play

Stain of Light est un duo lausannois composé de Natacha Eliott Hook Ried et Lucien Naclerio.  bouton fb

fleche-vers-le-haut

Prémices

samedi 26 mai , dès 20h (entrée avec le pass : 30.- / à partir de 23:30 : entrée à 5.-) : festival PREMICES – 2ème édition du festival de musique émergente  +

Derrière Prémices, il y a la volonté de désaltérer la soif de découvertes des mélomanes. Rock, pop, électro, hip hop, peu importe le style, seul mot d’ordre : de la musique émergente, ancrée dans son époque. Les festivaliers munis d’un bracelet unique peuvent naviguer dans 7 lieux pour y écouter plus de 30 concerts et DJ-sets d’artistes venus de Suisse et d’ailleurs. Prémices, c’est aussi des scènes off en plein cœur de Lausanne. 

Audran (ch)

Après son concert à Prémices avec le groupe Antipods, Audran revient cette année avec son projet solo. Mélodies des années 70 tintées de Mac DeMarco, la chill-pop de Audran s’inspire de Harry Nilsson, Ned Dohenyou ou Fleetwood Mac. Avec un album en préparation chez Slalom Music, Audran est un artiste en plein devenir, à suivre de près…  bouton play

Common Holly (us)

Pour Common Holly (AKA Brigitte Naggar), Playing House, son premier album, est le début d’un périple. Celui de la vie d’adulte. Bien heureusement, la musicienne, née à New York et élevée à Montréal, semble avoir échappé à la grisaille des grands, qui fait tant frémir Peter Pan. Dans un cadre dark-folk, Common Holly, de sa voix délicate, intègre des éléments de composition inattendus. Une production éclectique et électro-acoustique qui vous fera voir l’avenir de manière sereine.  bouton play

Dolphin Flight (ch)

Pour sa carte blanche, Cheptel Records nous fait l’amour. Hallucination érotique, Dolphin Flight chaloupe langoureusement, soufflant son haleine humide au creux de nos oreilles. Un flirt aux accents pop psyché, tantôt en français, tantôt en anglais. Comme des caresses interdites, du bout des doigts, dans l’obscurité moite d’une nuit d’été.  bouton play

Pour finir la soirée, Carte blanche au label genevois Cheptel Records, plus d’informations sous peu.

fleche-vers-le-haut

house

jeudi 31 mai, dès 20h (entrée libre) : HOUSE DANCE avec Simple & Sans Prétention et House Blend Collective + projection du documentaire « Come As Your Are »  bouton fb

C’est une édition spéciale ! Le programme :

20h00 – Ouverture
20h30 – Projection du documentaire « Come As You Are » (sous titré en Français)
Un groupe de danseuses de New York (Ladies of MAWU) ont réalisé un documentaire sur le légendaire Loft et son impact sur la culture club ainsi que le déclin de ces valeurs de nos jours. Des membres du collectif House Blend l’ont visionné. Elles se sont mises en tête de sous-titrer et projeter ce concentré de connaissance sur un esprit qui décline mais qu’elles défendent depuis plus de 8 ans maintenant. C’est donc une projection gratuite et sous titré en français de ce documentaire qui aura lieu en warm up de la session à la Datcha.
21h30 – Travaux pratiques, danse jusqu’à minuit !

fleche-vers-le-haut

En attendant l'imprévu

Jeudi 31 mai, dès 18:30 (entrée libre): Vernissage de l’exposition EN ATTENDANT L’IMPRÉVU

Donia Jornod vous invite à venir découvrir son installation « En attendant l’imprévu » du jeudi 31 mai au mercredi 6 juin. Cette installation tentera de saisir le phénomène de l’attente, celle consciente et existentielle qui nous place dans une discontinuité du réel, suspend toute temporalité, et laisse paraître d’autres mondes en notre expectative de l’inconnu, de ce qui n’advient pas.

« En attendant l’imprévu » propose une flânerie à travers différents espaces dans lesquels se dressent portraits et corps entre mouvement et inertie. L’installation met en scène projections, différentes techniques de dessin, allant du fusain à la peinture et sons. 
L’artiste vous invite à entrer dans un monde où l’image, le son et le temps sont distendus et se confondent, entre obscurité et lumière, entre réalité et mémoire.

Née en 1991 à Genève, Donia Jornod est une artiste actuellement basée à Zurich. Après l’obtention de son diplôme d’architecture elle se consacre maintenant à la peinture et au dessin figuratif et abstrait.

fleche-vers-le-haut

Couverture

jeudi 7 juin, dès 20h (entrée libre) : vernissage – performance poétique autour du livre « Les seins de l’amante » de TIMBA BEMA

Timba Bema naît au quartier Bali à Douala (Cameroun), dénommé Bell Town à l’époque du protectorat allemand au début du 20e siècle. Très tôt son imaginaire est nourri par les légendes Duala, ainsi que par le sens tragique de l’histoire coloniale. En 2001, il quitte le Cameroun pour Nantes. Après avoir séjourné deux
années à Paris, il vit et travaille depuis 2007 à Lausanne. Il est auteur de poésie, de nouvelles, de romans, et il participe à plusieurs associations et magazines littéraires.

Afin de donner à entendre ses mots, Timba Bema, qui est aussi un passionné de musique et joue des percussions, a conçu une performance poétique. On dirait qu’il se livre à un rite chamanique où il embarque le public pour un voyage dans son univers, un univers qui plonge ses racines dans les berges du fleuve Wouri à Douala. Elle combine des séquences musicales, chantées et déclamées. De plus, il utilise un sampleur vocal, ce qui lui permet de créer un univers sonore particulier et des boucles à partir desquelles il déploie son poème.  +

fleche-vers-le-haut

iAROSS

vendredi 8 juin, 21h30 (entrée libre) : IAROSS (fr) – chanson francophone extatique

De Radiohead à Babx en passant par Léo Ferré, de Grizzly Bear à Daniel Waro, les références sont nombreuses.
 Inspiré tant par les auteurs précurseurs du surréalisme tels Arthur Rimbaud ou Lautréamont, que par le cinéma poétique des années 50 de Pasolini ou Bertolucci, le poète à la voix rauque, use ici de la métaphore, d’images fortes et parlantes pour exprimer ses ressentis. Coup de coeur de l’Académie Charles Cros… et de la Datcha.    bouton play

fleche-vers-le-haut

matt

samedi 9 juin, dès 20h (entrée libre) : DNS x CLUB HALIEUTIQUEMATTHIEU STADELMANN – House – Disco – Funk – Soul – Techno

Lors d’une rencontre il y a 386 jours à la Datcha, les amitiés se sont liées entre DNS, Club Halieutique et Matthieu Stadlmann autour de leurs galettes d’acétates qu’ils chérissent tant. Diggers fous à leurs heures perdues, ils distillent cet état d’esprit en écrivant une histoire musicale faisant la part belle aux classiques de ce genre, tout en défrichant la nouvelle scène. Le but ultime sera de vous faire danser, mais également de voyager entre House, Disco, Funk, Soul et Techno.

DNS (Biaritz – Lausanne)

L’esthétique du son primant sur les genres et styles, l’important est ici l’atmosphère dégagée par chaque track, évoluant au grès des transitions. De la douceur de l’ambient à l’effervescence nostalgique du lofi, en passant par l’oisiveté de la house satinée, le cadre ne veut pas se définir pour mieux laisser place au moment.  bouton play

Club Halieutique (ROMANESQUE / GVJM – Lyon)

Issus de la Drôme dans le sud de la France, ces deux amis s’inspirent continuellement des choses de la vie… Naturels bons vivants, ils s’expriment de manière distincte entre plusieurs courants musicaux, un peu à l’image d’un pêcheur puisant toute la richesse et la diversité que peut offrir l’océan profond.
A l’instar d’un primitif en ces temps modernes, seuls les disques de plastique noir transpirant les rythmes et mélodies suffiront à faire leur outil ! Inspirer, puis expirer aux auditeurs des sensations, de la danse et de la fête, tel est le doux travail de Club Halieutique.

La sulfure du Jazz, l’intensité du Funk, la détermination du Disco, l’expression de l’Italo Disco en allant jusqu’à l’enivrement de la House composeront les facettes, de la boule lumineuse qu’ils apprécient tant… Voguez !  bouton play  +  bouton fb

Matthieu Stadelmann (Lausanne)

« Matthieu, vous l’avez sûrement croisé à la Datcha. Il fait partie de la famille de la maison dorée. Pour cette soirée, il a concocté une savoureuse recette à base de sillons technoïdes. Un passionné à voir à l’oeuvre… » A.  bouton play

fleche-vers-le-haut

David Lafore

vendredi 15 juin, 21h30 (entrée libre) : DAVID LAFORE (fr) – chanson pop coup de coeur !

Son dernier album « Les cheveux » dévoile des chansons pop, électro, avec des instrumentaux bizarres. Les oiseaux chantent. Les synthés sont glissants, inquiétants. Basse profonde. Beat lo-fi. C’est suave et dansant. C’est fait maison. 

Il a composé la musique du film « Bancs publics » de Bruno Podalydès. Ce dernier a réalisé deux clips pour David.  Il a déjà fait les premières parties de Brigitte Fontaine, Alain Bashung, Arthur H, Thomas Fersen, Les Têtes Raides, La Tordue.  bouton play

LIBÉRATION
« Dans la lignée des meilleurs dingueries d’un Philippe Katerine. »
TELERAMA.FR – Marie-Catherine Mardi
« Balançant entre humour et sensibilité, il ne se refuse aucune extravagance.
Son insolence et son premier degré surprennent autant que ses envolées électro.
Sur scène, atmosphère déjanté assurée, quelque part entre Philippe Katerine et
Elmer Food Beat (…) »
FRANCE CULTURE – Hélène Hazera
« Un même esprit caustique et une virtuosité d’écriture. »
FRANCE INTER – André Manoukian
« Il a la naïveté provocante des doux cinglés qui pose des questions aussi
farfelues qu’essentielles. »
SUD-OUEST
« Après Brigitte Fontaine et Philippe Katerine, la chanson givrée a un
nouvel ambassadeur. »  

fleche-vers-le-haut

Publicités