cropped-logo_noir.jpg

bouton fb

Crédit photo : Diana Baccini Photographe


Le café de la Datcha est ouvert jeudi de 20h à minuit, vendredi et samedi de 20h à 2h.


Pour suivre la programmation de la Datcha, vous pouvez vous abonner à notre newsletter, tout en bas de cette page.

Vous souhaitez organiser un événement à la Datcha ? C’est possible ! Un mail : histoiresurbaines(at)gmail.com


MESURES COVIDdès la réouverture de nos portes le jeudi 9 septembre 2021, il sera nécessaire de présenter un certificat COVID ainsi qu’une pièce d’identité pour toutes les soirées à la Datcha : vous pourrez alors profiter pleinement de la maison dorée. Le certificat COVID nous permet d’accueillir le public dans des conditions se rapprochant de l’ADN de la salle : un public debout, sans distance ni masque, et la possibilité de consommer partout. Nous retrouvons également notre jauge maximale, rendant ainsi possible la tenue de nos événements. Plus d’informations ici


jeudi 2 décembre, dès 21h30 (entrée à prix libre) : soirée IMPROVISATION avec la LIG avec un concept exclusif « Coupure de courant ». Deux foyers de jeux où la lumière aura un rôle prépondérant ! Avec la participation de Céline Huber, Benoît Essinger, Gloria Mangana del Rio, Jeanne Vinçiani, Benjamin Mischler et Léane Allaz. A découvrir pour la première fois à la Datcha !


samedi 11 décembre, dès 22h (entrée libre) : soirée RAPla mixtape « ACDP vol.1 » de monR (composé de Lémurien et Xewe) sera disponible sur les plateformes. Pour l’occasion, nous accueillerons leur collectif de Rappeurs, le @pp_crew. OGMar a sorti sa mixtape « 999$ » tout récemment, il sera aussi de la partie. Venez écouter des extraits de ces deux projets, ainsi que d’autres morceaux de ces 12 Rappeurs Lausannois !

Idée cadeau pour Noël : le livre Une journée à Lausanne disponible dans toutes les bonnes librairies. En mettant en parallèle des cartes postales datant des années 1900 à 1920 et des photographies actuelles, cet ouvrage est une invitation à regarder la cité lémanique autrement, entre hier et aujourd’hui. Et parce qu’une ville ne serait pas la même sans celles et ceux qui la font vivre, les images sont accompagnées de textes d’écrivain-e-s, d’anecdotes d’habitant-e-s ou encore de récits d’archives. Plus d’informations en cliquant ici.